Mieux vaut traiter tôt… mais tôt, cʼest quand ? !

Un traitement orthodontique peut être mené à n’importe quel âge, dans l’enfance dès l’âge de 6 ans comme à l’âge adulte. Il existe cependant des moments clés en fonction de la morphologie et de l’évolution de la denture. Dans certains cas ( anomalies de développement des mâchoires ou des habitudes néfastes: succion du pouce par exemple), le traitement doit être mis en place très tôt, il s’agit de traitements précoces, ou dits d'interception.

Dans tous les cas, si on laisse passer l’âge requis pour la correction du défaut, elle sera toujours possible, mais plus difficile à réaliser.

 

 

1

Les dents du bas sont devant les dents du haut.

Elles sont donc dans une position inversée des incisives par rapport à la normale.

La mâchoire du bas semble trop en avant par rapport à celle du haut

 

2

Les dents du haut sont trop en avant.

Il existe un décalage trop important avec entre les incisives supérieures et inférieures, accompagné généralement d'un décalage entre la mâchoires.

En cas de chute, les incisives du haut présentent un risque de fracture augmenté car elles sont moins soutenues et moins protégées.

 

 

3

Même avec les dents serrées, il existe un espace entre les dents du haut et celles du bas.

Il n'est pas possible pour l'enfant de mettre en contact ses dents, et de mordre correctement avec les incisives.

 

 

 

4

La mâchoire du bas semble décalée d'un coté.

Les milieux supérieurs et inférieurs ne sont pas en face.

 

 

 

 

5

Les dents manquent de placent.

Soit elles ne sont pas alignées soit elle n'ont pas toute la place de "pousser"